Extraits du livre de compte du curé Henri-Marie JOANIN (1762-1840)

 

Recette excellente contre le flu de sang

(orthographe respectée)

Prenes des graines de niol (ou nielle) bien meures. Broyes les bien, exprimes en le jus que vous préssureré dans un linge. Ensuite prenes de la farine de froment propre, vous la delayeres avec ce jus dont vous feres un pain que vous mettres cuir au four; vous mettres tremper ce pain une seconde fois dans ce jus, après vous le mettres au four dessecher entierrement. Vous le conserveres pour vous en servir en cas de besoin.

Quand vous voudres vous en servir, vous en pileres un morceau pour faire trois prises de la quantité d'un dé, puis le malade à qui vous le feres prendre en prendra une prise delaiée dans une cuillerée ou environ de vin après l'avoir laissé trempé suffisemment. Cette première prise se prendra le matin, le soir il en prendra une autre et la troisième le lendemain matin; ces trois prises doivent suffir pour coupper radicalement le flu de sang; cependant si cela ne suffisait pas, on pourrait en prendre une quatrième et même une cinquième.

Le remède est comme infaillible et éprouvé une infinité de fois, il vient d'un habile médecin de Paris.

Il est encore bon pour coupper les flus de diarrées

Si la première ou la seconde prise a fait effet, il faut cesser et ne pas prendre les autres.

 



Recette pour faire de l'encre

Prenez des grains de bois noir (dit purlan), écrasez-les bien, faites-les bouillir dans un pot de terre neuf avec du vin et un bol de noir de fumée. Mettre le tout à proportion de la quantité d'encre que vous voulez faire. Après que le tout a bouilli un peu de temps, vous pressurez et décantez le tout que vous versez dans un vase pour vous servir dans le besoin.

Si elle est bien faite, l'encre est bonne.

 

Pour faire de la bonne eau de coing

Prenez de bons coings que vous raperez après les avoir pelés et avoir oté les pépins. Lorsqu'ils seront rapés vous les pressurerez fortement dans un linge. Laissez déposer le jus ainsi exprimé trois ou quatre jours au plus de peur qu'il n'aigrisse, et traitez-le ensuite de la manière qui suit:

Servez-vous de bonne eau de vie, mettez y en les deux tiers, c'est à dire sur 9 bouteilles de jus, mettez 6 bouteilles de bonne eau de vie. Sur les 15 bouteilles; mettez 4 livres de sucre, 8 onces d'amandes amères, autant de douces concassées, 4 onces de coriandre, 3 gros de macis, 1 gros de cannelle fine. Laissez fermenter ensemble environ 3 semaines, remuez de temps à autre pour faire fondre le sucre et pour l'égaliser. Vous passerez après ce temps votre eau de coing à la chausse ou au papier à filtrer, vous aurez la bonne eau de coing surtout si l'eau de vie est bonne.

 

Remède pour la brûlure

Prenez des crottins de chevaux tout frais, avec du saindoux ou graisse blanche qui ne soit pas salée, puis mettre le tout dans un petit pot ou autre vase pour y faire bouillir, ensuite vous poserez dans un linge que vous fermerez le plus que vous pourrez pour en exprimer le jus; vous en frotterez la brûlure légèrement avec une plume, vous tacherez de ne pas enlever la peau, vous récidiverez deux ou trois fois le jour......

 

Recette pour les maux d'yeux

Prenez quantité égale de couperose blanche et de sucre Candi l'un et l'autre pulvérisés, broyez-les avec autant de bon beurre frais. Frottez-en le coin des yeux où il y a du mal le matin et le soir en vous couchant.

Vous observez de n'en faire guère à la fois parce que le beurre se rancit ce qui empêcherait l'effet du remède.

 

Recette contre une hydropisie commencée quand même il y a longtemps

Prenez de la racine de fougère mâle, une poignée que vous faites dessécher au feu ou au four, puis un petit fagot de sarment de vigne, blanche si cela se peut, que vous faites sécher. Vous prenez ensuite deux bouteilles de vin blanc, alors vous mettez la racine de fougère que vous avez pris soin de piler auparavant, avec deux fortes pleines mains de cette cendre de sarment brûlé dans un pot avec les deux bouteilles de vin blanc. Infusez le tout ensemble deux fois 24 heures, et tous les jours, vous en prenez un petit verre le matin et autant le soir, et si cela vous faisait trop d'effet, vous vous contenterez d'un verre par jour.

 

Remède qu'on assure souverain contre l'épilepsie et l'apoplexie

Prenez une bonne livre de sel et égal poids de marc, mettez-le dans une bouteille, remuez-la jusqu'à ce que le sel soit bien fondu et coulez la liqueur. Remettez ensuite dans une bouteille bien bouchée, et chaque fois que l'épileptique prend son attaque, soulevez-le, et avec une cuillère, par tous les moyens possibles, faites lui en avaler un verre ordinaire, on en guérit à la troisième fois.

Pour l'apoplexie, on donne aussi un verre de cette même eau dans l'attaque, dans l'instant où on reprend connaissance.



retour à l'accueil