VESCE (Papilionacées)

28 messidor

"La vesce est une plante feuillue qui se traîne par terre et a plusieurs tiges et rameaux assez gros et carrés qui s'entrelacent et jettent de petites feuilles longuettes, étroites et moindre que celles de la lentille, dont plusieurs sont attachées à une petite queue; sa fleur est petite, tirant sur le rouge et quelque fois blanche; ses gousses ressemblent à celles des pois hormis qu'elles sont plus courtes et plus grêles, et elle renferme un grain qui est rond. Il y en a deux sortes: l'un blanc et l'autre roux, c'est ce qu'on appelle la vesce d'été.

Il y a outre cela la vesce noire qui est l'ers des anciens ou l'orobe des apothicaires, sa graine ressemble à de petites lentilles: elle engraisse les bestiaux et tous les bœufs. Elle mûrit plus tard que la vesce d'été, on peut la semer dès l'automne.

Il y a aussi une vesce sauvage qu'on appelle vesceron en vieux français, arouse, arachus: elle vient d'elle même dans les haies et dans les blés, elle donne en juin (à la fin de prairial) des fleurs qui ressemblent à celles de l'orobe, et elle mûrit au commencement d'août (en thermidor)..... ses gousses enferment trois ou quatre grains noirs.

Le coris est encore une espèce de vesce sauvage qui vient en toute terre sans culture, ou qui se multiplie de semence ou de plant, elle trace beaucoup.

On se sert de la semence de la vesce pour nourrir les pigeons.

La vesce est astringente épaississante, consolidante, propre pour resserrer le ventre étant mangée; on en fait de la farine qu'on emploie dans les cataplasmes pour amollir, pour résoudre, pour fortifier."

(La nouvelle maison rustique, an XII)

calendrier républicain