TROÈNE (Oléacées)

4 ventôse

Il est surnommé tronille, trougne, raisin des chiens, frézillon, ou encore bois noir. Ses fleurs blanches à odeur entêtante, donnent en septembre des petites baies noires, brillantes et toxiques.

"On tire quelques services des baies du troëne pour les arts. On en fait une couleur noire et un bleu turquin dont les Teinturiers se servent, et surtout les enlumineurs d'estampes; on en peut faire d'assez bonne encre, et les frélateurs les emploient quelquefois pour donner de la couleur au vin, mais fort aux dépens du goût. Enfin ces baies sont la dernière ressource des oiseaux dans les rudes et longs hivers. On fait aussi quelque usage en médecine de la feuille et de la fleur de cet arbrisseau, qui sont détersives, astringentes et antisceptiques.

Le bois du troëne est blanc, dur, souple et assez durable. On s'en sert utilement pour des perches de vigne, et on en trouve souvent de huit et dix pieds de longueur. On l'emploie aussi à faire la poudre à canon, et les Vanniers font usage des jeunes branches de l'arbrisseau dans quelques uns de leurs ouvrages." (Encyclopédie de Diderot et d'Alembert).

calendrier républicain