TOURNESOL (Composées)

19 vendémiaire

 Le tournesol désigne  principalement l'hélianthe,  originaire d'Amérique, introduit en Europe au XVI ème siècle, cultivé  pour ses graines huileuses.

Extraits de La Maison Rustique du 19 ème siècle (Paris 1837):

"Les graines d'hélianthe contiennent en abondance une huile douce et de saveur agréable, également bonne à manger et à brûler; - elles sont en outre pour les volailles une excellente nourriture; - en Portugal, on en fait même du pain et une espèce de gruau, et en Amérique, on les fait brûler et on les emploie comme le café. Les feuilles vertes ou sèches produisent un excellent fourrage pour les vaches, et, chose importante, leur abondance est telle qu'on peut en supprimer une partie avant la maturité des graines, sans nuire sensiblement à leur production; enfin, les tiges, soit qu'on les brûle comme chauffage ou pour en extraire la potasse, soit qu'on les destine à servir de tuteurs dans les jardins potagers, présentent encore d'utiles produits.

Malheureusement, à côté de ces avantages, se trouvent d'assez graves inconvénients: le soleil ne prospère que sur de bons fonds, en des terres abondamment fumées, et il les effrite tellement, qu'on a pu le considérer comme une des plantes les plus épuisantes; - les oiseaux sont tellement avides de ses graines, qu'ils les détruisent en partie avant l'époque de la complète maturité; - enfin, l'huile dont ces mêmes graines abondent, est en grande partie absorbée lors de l'extraction par l'écorce épaisse qui les recouvre et dont on ne connait jusqu'ici aucun moyen de les débarrasser."

Le tournesol désigne aussi une Euphorbiacée appelée maurelle ou croton des teinturiers.

La nouvelle maison rustique (an XII) mentionne également sous le nom de tournesol ou soleil, la rudbeckia pourpre "très difficile à cultiver, on la voit au Jardin des Plantes et chez quelques curieux. On la trouve dans la Virginie et dans la Caroline."

calendrier republicain