SAUGE (Labiacées)

25 messidor




On utilise ses feuilles depuis l'antiquité pour aromatiser les mets et soigner un grand nombre d'affections.

"La sauge convient à la paralysie, au rhumatisme, au vertige, à l'épilepsie, au catarrhe, aux tremblements des membres, à l'apoplexie et aux autres affections du cerveau. On s'en sert à la manière du thé, et cette boisson continuée plusieurs jours le matin à jeun n'est pas seulement bonne aux maux ci-dessus, mais elle est aussi très utile dans la suppression des urines et des mois des femmes, dans les indigestions, faiblesse d'estomac, dans les vents et la colique, pour tuer les vers, pour débarrasser le poumon des asthmatiques. On a guéri une femme épileptique par l'usage seul du vin dans quoi on mettait infuser la sauge laquelle n'est pas moins recommandée pour le scorbut que la cochlearia, où leur suc et leur décoction servent conjointement pour gargariser les gencives enflées et ulcérées. Fumer de la sauge soir et matin avec une pipe, soulage généralement toutes les maladies du cerveau."

(La nouvelle maison rustique, an XII)

calendrier républicain