PIMPRENELLE (Rosacées)

17 floréal

Commune sur les sols incultes, c'est un régal pour les vaches et les chèvres.

On la cultive souvent dans les jardins potagers, pour ses feuilles qui assaisonnent les salades et les soupes, qui accompagnent les viandes et les fruits de mer. Son goût est proche de celui du concombre.

Extrait de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert:

"cette plante tient un rang distingué parmi les remèdes altérants. Elle est regardée comme propre à purifier le sang, à en résoudre les arrêts légers, à donner du ressort aux parties, et à préserver des maladies contagieuses et même de la rage.

 On ordonne fréquemment les feuilles de cette plante avec d'autres substances végétales, analogues, dans les bouillons et les apozèmes appelés apéritifs; et il paraît que son extrait peut concourir en effet au très léger effet médicamenteux de ces sortes de remèdes. On compte aussi communément pour quelque chose, dans l'estimation de son action médicinale, un principe odorant très faible dont elle est pourvue. Mais ce principe est en effet trop faible pour qu'on puisse compter sur son influence, et surtout lorsque la plante à essuyé la décoction. Ce parfum léger se rend pourtant très sensible lorsque, selon un usage fort connu, on fait infuser à froid quelques feuilles de cette plante dans du vin; mais il n'est pas permis de croire que le vin chargé de ce principe, et d'une quantité infiniment petite d'extrait, ait acquis une vertu apéritive et diurétique; car la vertu diurétique est une de celles qu'on a attribuées à la primprenelle.

Une autre qualité pour laquelle on l'a beaucoup célebrée encore, et qui lui a mérité l'épithète de sanguisorba, c'est à dire capable de repomper ou d'étancher le sang, c'est sa prétendue efficacité pour arrêter les hémorrhagies: je dis prétendue, sans penser à rejetter le témoignage des auteurs qui la lui ont attribuée, et pour exprimer seulement que cette propriété n'est point constatée par des effets journaliers, par l'usage.

Les feuilles de pimprenelle entrent dans le sirop de guimauve composé, appellé de ibisco; dans le sirop de guimauve de Fernel; dans le mondificatif d'ache; dans l'emplâtre de bétoine, etc."

calendrier républicain