MÛRE (Rosacées)

9 thermidor

De quelle mûre s'agit-il pour Fabre d'Eglantine? La mûre du mûrier, ou le fruit de la ronce? En compulsant mon livre de chevet: La nouvelle maison rustique éditée en l'an XII, je me suis convaincue qu'il veut parler de la mûre du renard, celle que nous allons cueillir à la fin de l'été dans les haies et aux abords des bois. 

D'après cet ouvrage:

" On se sert des feuilles de la ronce pour les gargarismes pour les inflammations de la gorge. Leur décoction est spécifique et éprouvée contre les ulcères profonds des jambes en la faisant avec du vin dont on les lave souvent; elle guérit aussi l'herpès et les aphtes ou ulcères de la bouche, suivant Galien. Ces mêmes feuilles vertes pliées et appliquées sur les dartres, contusions, vieilles plaies et ulcères des jambes les guérissent promptement. Le sirop des fruits de ronce est bon dans l'ardeur d'urine. Les racines de la ronce sont apéritive, propres pour la pierre, pour exciter l'urine, pour arrêter le cours du ventre, prises en décoction."

calendrier républicain