HARICOT (Papilionacées)

23 messidor

x

x

Il en existe plus de cent espèces, certaines originaires d'Asie, d'autre d'Amérique. Avec fèves, pois et lentilles, c'est la nourriture de base du paysan.

"Les haricots en quelques provinces, fève de Rome ou de Lombardie, faséole ou fasole, sont des grains un peu long et épais, la plupart blancs, les autres noirs, les autres rouges ou marquetés; ils ont la figure d'un petit rein... On les sème au mois de mai (en floréal), avec la binette; on en met environ une douzaine sur chaque place à deux pieds de distance. Un arpent de haricot est plus lucratif qu'un arpent de blé... On en fait de la farine qu'on emploie dans les cataplasmes. Mangés verts, ils font bon ventre et sont bons aux déliaques et aux vomissements, ils sont difficiles à digérer et venteux, si on les mange avec de la moutarde ou graine de carvi. Ils guérissent de la morsure des chevaux si on les applique sur la blessure après les avoir mâchés. L'eau distillée des haricots verts au bain-marie est bonne pour la gravelle, prise le matin à jeun et à la quantité de trois ou quatre onces."

(La nouvelle Maison rustique, an XII).

x

x

x

x

Photo ci-dessus: graines de haricot

calendrier républicain