GRENADE (Punicacées)

19 brumaire

Fruit du grenadier (ou pommier de Grenade), de la forme et de la grosseur d'une pomme, à enveloppe coriace, dont l'intérieur est divisé en loges par des cloisons membraneuses renfermant des grains rouges entourés d'une pulpe transparente, comestible, de saveur aigrelette et rafraîchissante.

Dans la mythologie gréco-romaine les pépins de la grenade symbolisent les "douceurs maléfiques", les fautes qui vouent aux enfers. Dans la mystique chrétienne Saint Jean-de-la-Croix fait des pépins de la grenade le symbole des "perfections divines dans leurs effets innombrables"(source: "Trésor de la Langue Française")


Extrait de l'histoire naturelle de Buffon:
"Le fruit qu’on nomme grenade demande à rester sur l’arbre jusqu’à parfaite maturité, à être ensuite sèché au soleil, puis tenu à l’ombre et au grand air suspendu. L’écorce de ce fruit est appelé dans les boutiques, milicorium. Elle est d’une saveur acerbe et austère, ainsi que les membranes qui séparent les grains. Le suc de la pulpe, qui accompagne les graines, est doux dans une variété, acide et vineux dans l’autre, très acide dans la grenade sauvage ; mais plus la pulpe est acide, plus elle est astringente et rafraîchissante. Les fleurs, que l’on nomme balaustres, doubles ou simples, sont toutes astringentes. Le bois de grenadier est très dur, et peut être employé par les arts."

calendrier républicain