GARANCE (Rubiacées)

23 brumaire

Plante grimpante et vivace, ayant pour variété principale la garance tinctoriale, dont la racine fournit une matière colorante rouge.

Les plus anciens témoignages de teinture à la garance, sur des fibres de coton, datent de la civilisation de l'Indus (Inde, environ 3000 à 1600 avant notre ère). Bien plus tard, Pline l'Ancien mentionna la culture de la garance aux environs de Rome. Charlemagne (768-814) en ordonnait la plantation sur ses terres. Au Moyen Age, la garance est la teinture rouge la plus courante en Europe. En 1790, la France subvenait à ses besoins et exportait même une partie de sa production. Les environs d'Avignon, de Montpellier et l'Alsace sont les principales régions de cette culture.

Ce sont les progrès de la chimie qui amenèrent, au XIXe siècle, la disparition de la garance: deux chimistes allemands firent breveter un procédé permettant de fabriquer artificiellement la même couleur à base d'alizarine synthétique. L'apparition de l'alizarine signifiait la ruine pour les producteurs de garance naturelle, qui durent se reconvertir à d'autres cultures. Cependant, le fameux pantalon garance de l'armée française, qui datait de Louis-Philippe fut teint à la garance jusqu'en 1914.

Un grenadier et un tambour major de la Garde Impériale

du Second Empire, en pantalon garance

calendrier républicain