FUSAIN (Célastracées)

26 floréal

Son nom vient de "fuseau", arbuste dont le bois servait à fabriquer des fuseaux et des aiguilles à tricoter, il est aussi nommé bonnet de prêtre ou bonnet carré à cause de la forme de son fruit rose-indien à quatre lobes arrondis, semblable à la coiffure des chanoines.

Son bois calciné produit le fusain des dessinateurs, L'écorce contient du gutta percha, sorte de caoutchouc, qui sous l'effet de la chaleur peut être modelé.

Toutes les parties de la plante sont toxiques et provoquent à l'ingestion des troubles cardiaques et neurologiques.

"On tient qu'il purge par haut et par bas, qu'il est mortel, surtout aux brebis, aux chèvres, à moins qu'elles ne se purgent; que la poudre ou décoction de ses grains, quand on s'en lave la tête, rend les cheveux blonds, ôte la crasse et fait mourir les poux; qu'étant appliqué extérieurement en décoction, il guérit la gratelle, et que bouilli avec du fort vinaigre, il ôte la galle des chiens et des chevaux.
On fait des lardoires de fusain pour larder les grosses viandes; on en fait aussi des fuseaux, des aiguilles pour faire des filets et du charbon qui sert à dessiner ou à faire des remarques sur des livres sans les gâter, parce qu'il s'efface aisément; les écoliers font ce crayon en mettant des branches de fusain dans des canons de pistolets rougis au feu."

(La nouvelle maison rustique, 1755)

calendrier républicain