CORNOUILLER (Cornacées)

(2 ventôse)

Photo: cornouiller sanguin

Petit arbre ou arbrisseau des haies et des bois, on en rencontre deux espèces: le "mâle" et le "sanguin". Les fruits du cornouiller mâle ou cornouilles ont une saveur acidulée et peuvent être préparés en marmelade. Lorsque les cornouilles sont très mûres, leur pulpe devient sucrée et très parfumée jusqu'à rappeler la cerise. Les fruits noirs du cornouiller sanguin sont quant à eux très amers, ingérés crus ils provoquent des vomissements. Ils contiennent une huile qui a autrefois été utilisée pour l'éclairage et la fabrication du savon.

Le bois du cornouiller, dur, à grain fin, est employé dans la fabrication de manches d'outils, et de pièces mécaniques (roues, engrenages).

 Photo: cornouiller mâle

Toute une génération d'écoliers se souvient du bâton de cornouiller du poème de Jean Richepin:

Ce vieux, poilu comme un lapin,
Qui s'en va mendiant son pain,
Clopin-clopant, clopant-clopin,
Où va-t-il? D'où vient-il? Qu'importe!
Suivant le hasard qui l'emporte
Il chemine de porte en porte.
Un pied nu, l'autre sans soulier,
Sur son bâton de cornouiller,
Il fait plus de pas qu'un roulier.
Il dévore en rêvant les lieues
Sur les routes à longues queues
Qui vont vers les collines bleues,
Là-bas, là-bas, dans ce lointain
Qui recule chaque matin
Et qui, le soir, n'est pas atteint.

calendrier républicain