COLCHIQUE (Liliacées)

(4 vendémiaire)

Plante bulbeuse très commune dans les prairies et les clairières. Son nom est tiré de la Colchide région du Caucase, patrie de Médée experte en herbes maléfiques. En effet, toutes les parties de la plante sont toxiques, on la surnomme "tue-chien" parce qu'elle ferait périr cet animal si on lui en faisait manger.

"Elle fait très bel effet dans les jardins à la fin du mois d'août ou au commencement de septembre (en fructidor), on la met en masse ou en bordure; sa fleur qui est gris de lin sort de terre sans aucune apparence de feuilles et n'a pas plus de six à sept pouces d'élévation." (La nouvelle maison rustique, an XII)

Du bulbe de colchique, on extrait la colchicine qui est prescrite malgré sa grande toxicité pour soulager la goutte. La colchicine est surtout utilisée par les généticiens: elle a la propriété de bloquer la division cellulaire à un stade où les chromosomes sont bien visibles dans la cellule, ainsi, un tissu organique qui a baigné dans la colchicine présentera sous le microscope une belle image de tous les chromosomes, on pourra donc établir facilement une cartographie chromosomique.

Les agronomes se servent de la colchicine pour doubler ou quadrupler le nombre de chromosomes des plantes et la rendre ainsi (dans certains cas) beaucoup plus grosse.


calendrier républicain