CITRON (Rutacées)

(16 fructidor)


Originaire du Cachemire, le citronnier fut apporté par les Arabes dans tout le Bassin Méditerranéen. En France, où la culture du citronnier en pleine terre reste forcément cantonnée à l'extrème sud, le citron, pour la majorité de la population, jusqu'au milieu du XXème siècle est un fruit rare, exotique, curieux, cher, et, de part son goût, immangeable. Il n'est connu que des Provençaux, des navigateurs (pour ses propriétés anti- scorbutiques), des voyageurs, de ceux qui ont des serres, et des apothicaires.

"Le citron avec sa chair et son écorce, est le contrepoison de toute sorte de venin. L'écorce du citron, et particulièrement sa partie extérieure jaune, est propre pour fortifier le cœur, l'estomac et le cerveau. Sa partie blanche convient au calcul. Le suc du citron est propre pour calmer les ardeurs du sang, pour précipiter la bile, pour désaltérer, pour résister au venin. La semence est cordiale, chasse les vers et déterge les humeurs grossières; le citron est un excellent anti-scorbutique. Le vinaigre d'écorce de citron est bon pour appliquer sur le pouls et pour présenter au nez dans les maladies malignes." (La nouvelle maison rustique, an XII)

calendrier républicain