CERFEUIL (Ombellifères)

(19 ventôse)

 Originaire de Grèce, il fut introduit en France comme plante médicinale.

Chez les Grecs et les Romains, il symbolisait la résurrection et le rajeunissement.

Le cerfeuil est inscrit dans "Capitulare de villis vel curtis imperii", ordonnance royale écrite vers 795 par Charlemagne, à côté d'une centaine de plantes qui devaient être cultivées dans les monastères.

"Le cerfeuil est chaud et dessicatif, résolutif, diurétique, lève les obstructions, atténue la pierre des reins, dissout le sang caillé, est fébrifuge, purifie le sang étant pris intérieurement, provoque doucement le sommeil, est spécifique contre le vertige, mangé en substance ou pris en essence, laquelle essence aussi bien que la décoction, prise après les chûtes de haut dissolvent puisamment le sang coagulé. On fait avaler un verre de jus de cerfeuil pour guérir la pleurésie et purifier le sang. Le cerfeuil est vulnéraire, il convient aux ulcères, et surtout aux abcès des mamelles, causés par le vice du lait." (La nouvelle maison rustique, an XII).

calendrier républicain