BOUILLON BLANC (Scrofulariacées)

(2 thermidor)

On le nomme molène, herbe de Saint Fiacre, cierge de Notre Dame.

"Plante qui croît sans culture dans les champs, dans les lieux sablonneux. Il y en a plusieurs espèces, mais celle qui est le plus en usage est à larges feuilles et à fleurs jaunes..... Son principal usage est dans les maux de poitrine, la toux, le crachement de sang et les tranchées du ventre.... Les jus et le marc des feuilles et des fleurs de bouillon blanc est un remède éprouvé pour guérir les contusions des nerfs et des membranes .... Pour le ténesme joint à la dysenterie, mal difficile à guérir, on fait cuire le bouillon blanc dans du lait de vache pour en fomenter la partie..... Chomel s'est servi avec succès pour les hémorroïdes internes et externes de la décoction des feuilles de bouillon blanc et de guimauve dans le lait, soit en faisant appliquer les herbes sur les hémorroïdes, étant assis sur un bassin à demi plein de cette décoction, soit en faisant recevoir simplement la fumée d'icelle, assis sur une chaise percée; et il a fait percer et suppurer doucement des clous et des petits abcès survenus autour du fondement de quelques personnes sujettes aux hémorroïdes, par le secours de ses fumigations, qui les ont préservées de la fistule dont elles étaient menacées.

On fait une eau de fleurs de bouillon blanc par distillation, une huile par plusieurs infusions de ces fleurs dans l'huile d'olive; on en tire une liqueur de ces mêmes fleurs en les exposant au soleil dans une bouteille de verre double bien bouchée par le moyen de quoi elles fondent en une liqueur huileuse excellente pour apaiser la douleur des hémorroïdes et des gouttes.

Le bouillon blanc se doit cueillir pour tous les usages ci-dessus en juin ou juillet (ou messidor), avant que les fleurs soient tombées parce que c'est le temps de sa plus grande vertu."

(La nouvelle maison rustique, an XII)

calendrier républicain