BIGARADE (Aurantiacées)

26 fructidor

La bigarade, ou orange sauvage, ou orange amère, est la première orange introduite en Europe.

Les bigarades servent pour faire des confitures, des gelées, des marmelades, des fruits confits. L'huile essentielle tirée de l'écorce est utilisée en pâtisserie, en confiserie et dans l'industrie des liqueurs.

Avec les fleurs, particulièrement parfumée, on élabore l'eau de fleur d'oranger utilisée aussi bien en cosmétique qu'en alimentation. Cette eau de fleur d'oranger a la réputation d'être calmante.

Recette de l'eau de bigarade tirée de La nouvelle maison rustique (an XII):

"Prendre des zestes de bigarade dans le temps que les confiseurs les emploient; si on fait six pintes de cette liqueur, prendre six bigarades ordinaires, trois pintes d'eau de vie et trois chopines d'eau. Garnir l'alambic, faire distiller sans tirer le flegme* et à feu modéré pour que la distillation ne contracte pas le goût de l'empyreume**, mettre un gros de macis et une demi muscade pour assaisonner la liqueur, mettre pour la sirop deux pintes et demi d'eau fraîche, environ deux livres de beau sucre; mêler les esprits distillés; faire clarifier le tout en le passant à la chausse."

*flegme= produit obtenu en début de distillation.

**empyreume= goût désagréable d'une substance organique soumise à un feu vif.

calendrier républicain