BETOINE (Labiacées)

12 prairial

Aussi nommée vétoine, bétoine pourpre, épiaire vulgaire, belle tête, tabac des gardes, elle est très fréquente au bord des rivières et des fossés où on remarque ses fleurs pourpres.

Voici la définition qu'en donne le Dictionnaire de l'Agronome en 1764: "Plante des bois, âcre, amère, céphalique et hépatique : son usage est dans les maux de tête : elle entre dans les sternutatoires. On en use comme du thé".

Elle était connue des Romains: Une infusion faite de fleurs et de feuilles était recommandée pour faire baisser la fièvre et traiter les maux de tête, les migraines, les maux de dents, les problèmes oculaires, les bronchites, l'asthme. Au Moyen Âge, on la porte sur soi comme amulette pour éloigner le mal et protéger des visions, elle est cultivée dans le jardin des monastères et dans les cours d'église pour en éloigner les mauvais esprits et fournir une protection contre les sorcières et les enchantements.

La bétoine "communique aux laines, après qu'elles ont été imprégnées d'une légère dissolution de bismuth, une couleur brune, belle et solide" (Les plantes médicinales et usuelles H. Robin 1852).

Les feuilles peuvent être fumées en guise de tabac (le "tabac des gardes").

calendrier républicain