AVELINIER (Bétulacées)


(14 pluviôse)

C'est une variété de noisetier à gros fruits.

Son nom vient d'Avelino qui est le nom d'une ville de Campanie (Italie) célèbre pour ses noisettes.

On dit en Haute Bretagne qu'il y a dans chaque buisson d'avelinier une branche qui se transforme en rameau d'or. Pour la cueillir, il faut la couper la nuit de Noël, entre le premier et le dernier son de minuit, mais celui qui n'y réussit pas disparaît à tout jamais; cette baguette égale en pouvoir celle des plus grandes fées.



"Les meilleures avelines ou noisettes sont celles qui sont grosses, mûres, dont l'amande est presque ronde, rougeâtre, pleine de suc, d'un bon goût, et qui n'est point vermoulue; elles sont plus nourrissantes que les noix; on les croit pectorales mais elles sont venteuses et difficiles à digérer.
Elles contiennent une moyenne quantité de sel volatil et essentiel, beaucoup de parties huileuses et terrestres.
Leur usage n'est point nuisible, s'il est modéré, et si on a l'estomac bon.
Plusieurs pensent que les chatons et les coquilles des noisettes sont astringentes, et les amandes très diffiles à digérer; qu'elles chargent l'estomac, empêchent la respiration et rendent la voix rauque: mais leur émulsion, avec l'hydromel, est bonne contre la toux sèche et invéterée."  (Encyclopédie de Diderot et d'Alembert)
calendrier républicain