PRESSOIR

(20 vendémiaire)


Photo: Pressoir à olives


"Il y a des pressoirs à vin, à verjus, à cidre et à huile.
Le pressoir dans les pays de vignoble, est occupé pendant toute la saison des vendanges, mais c’est une pièce de dépense, dont les réparations sont coûteuses. On commet pour le conduire; un homme qui dans quelques endroits, se nomme le prévot. Il doit être instruit dans cette partie, autrement le pressoir casserait souvent: ceux qui l’occuperaient n’y porteraient aucune attention.

Le pressoir à cidre n’est composé que d’une grande auge ronde, de pierre, profonde de six pouces, sur laquelle tourne circulairement une grande et large meule, aussi de pierre, posée sur le champ, avec un trou dans le milieu; on passe une barre emmanchée d’un bout dans un essieu posé au milieu de l’auge, et de l’autre bout tiré avec un palonier par un cheval.

Le verjus s’écrase aussi sous la meule, et se porte ensuite au pressoir comme les pommes, de même que les noix pour en tirer de l’huile, à moins qu’on en ait une exprès."

(La nouvelle maison rustique, an XII)

calendrier républicain