GREFFOIR

30 germinal




Des greffoirs et des instruments de taille
(Extrait de: Les instruments aratoires, M. Boitard, 1833.)

"Ces instruments sont indispensables non seulement au jardinier, mais encore à tous les cultivateurs intelligents qui utilisent les terrains vagues, les haies, etc., en y plantant des arbres fruitiers.

On connaît plus de cent vingt manières de greffer, toutes décrites par les auteurs, et cependant, on ne possède qu’une quinzaine de sortes de greffoirs, qui pourraient à la rigueur se rapporter à quatre principales: le greffoir noisette pour les greffes en approches; le greffoir en fente; le greffoir à repoussoir également destiné pour la greffe en fente, mais dont l’usage ne se répandra jamais beaucoup, du moins nous le pensons; et enfin, le greffoir ordinaire pour la greffe en écusson. D’où vient donc cette stérilité d’invention pour des instruments qui laissent encore tant à désirer, et qui sont destinés à faciliter une opération aussi utile, dont les résultats sont miraculeux, pour me servir de l’expression de nos anciens auteurs?"


Dessin: Greffoir à emporte-pièce de Monsieur Noisette pour la greffe en approche et à la pontoise. La lame a est creusée en gouttière, et se termine par deux taillants b et c. Pour opérer, on creuse dans la branche du sujet une entaille longitudinale et en gouttière, ayant la même forme que la lame; puis et retournant l’instrument, on fait à la greffe une plaie longitudinale en dos d’âne qui s’ajuste parfaitement sur l’entaille du sujet.


Source: dessin et textes © Conservatoire national des arts et métiers, Conservatoire numérique http://cnum.cnam.fr



calendrier républicain