PLOMB

27 nivôse

Le plomb était déjà connu dans l'Antiquité. En Egypte, sous sa forme métallique, c’était un matériau d'écriture, sous forme composée, il a servi comme produit cosmétique, et à l’émaillage des poteries.
Les planchers des jardins suspendus de Babel ont été réalisés en plaques de plomb.
Les Romains utilisaient le métal pour les conduites d'eau. Ils utilisaient fréquemment l'oxyde de plomb comme pigment.

Photo: de la galène (minerai de plomb)

Pour La nouvelle maison rustique (an XII):
“Le plomb est un métal luisant, noirâtre, sans ressort et qu’on peut étendre aisément par le moyen du marteau ou autrement. Il y a des mines de ce métal en France et en Angleterre, d’où on le tire en forme de pierre qui se nomme mine de plomb. Il est facile de la mettre en poussière, mais il n’est pas si aisé de la faire fondre; avant de la jeter dans des fourneaux fait exprès, et où il y a à chacun un canal, d’où le plomb découle, il faut la briser par morceaux. Lorsque le plomb est fondu, on le verse dans des moules, et on l’en retire en forme de lingots, qu’on appelle saumons. Les plombiers, après les avoir fait fondre, coulent ce plomb fondu sur le sable de terre bien égal et bien uni, d’où ils le retirent en forme de tables, et l’emploient ensuite à leurs différents ouvrages.
Dans le bâtiment, le plomb sert à faire les faîtages, les noues et noquets, les chénaux, bavettes de chénaux et les gouttières, les descentes et cuvettes, les lucarnes demoiselles et œils de bœuf, les réservoirs, bassins et tuyaux, les terrasses, les vases ou autres ornements; et suivant les ouvrages auxquels on le destine, on lui donne différentes épaisseurs. “


Photo: faîtage en plomb de l'église de Connerré (Sarthe)


calendrier républicain