LAVE

6 nivôse




Spallanzani décrit aussi les explosions et les coulées de lave du Stromboli :


"Le cratère, jusqu'à une certaine hauteur, est rempli d'une matière embrasée, liquide, semblable au bronze fondu : c'est la lave elle-même agitée par deux mouvements très distincts, l'un circulaire, tumultueux, interne ; l'autre agissant de bas en haut. La matière liquéfiée est soulevée dans le cratère avec plus, ou moins de rapidité ; parvenue, à la distance de vingt-cinq ou trente pieds du bord supérieur, elle éclate comme un coup de tonnerre. En ce moment une portion de cette matière, déchirée en mille morceaux, est lancée dans les airs avec une vitesse inexprimable, et un débordement de fumée, d'étincelles et de sable.
Quelques instants avant l'explosion, on voit la surface de la lave se gonfler et former de grosses bulles, dont quelques-unes ont plusieurs pieds de diamètre : ces bulles se rompent, et, leur rupture occasionne la détonation et la projection des matières."

Spallanzani, Voyages dans les deux Siciles,  1792-1797






calendrier républicain