HOUILLE

2 Nivôse


Photo: strates de houille


La houille, ou “charbon de terre” est très peu utilisée en France avant la fin du 18ème siècle. On exploite le charbon là où il affleure à flanc de coteau, en creusant des galeries à faible distance, et des trous peu profonds. Son usage se limite aux forges, four à chaux et chauffage.

Par contre, chez nos voisins Anglais, à la même époque, nombreuses sont les fonderies de fer alimentées au charbon de terre, puis en coke, puissant combustible issu de la distillation du charbon.


Voici ce qu’en dit La nouvelle maison rustique (an XII):
“Le charbon de terre est utile à tous ceux qui travaillent en fer, parce qu’il chauffe plus âprement que le charbon de bois, et qu’il en faut moins: celui d’Angleterre qu’on appelle de Neuchâtel est bien meilleur que celui d’Ecosse, mais il est plus léger, c’est pourquoi on les mêle pour faire corps, car celui d’Ecosse seul n’est pas si bon.  Le charbon de France est assez estimé, mais il en faut davantage, et il ne tient pas autant au feu que les précédents. Celui de Saint-Étienne, département de la Loire, ci-devant Lyonnais, est le meilleur. Celui de la ci-devant province d’Auvergne est fort bon, il y en a qui ne cède guère à celui d’Angleterre. Celui de Saint-Dizier est le moindre de tous.”

calendrier républicain