BITUME

3 nivôse
 
Le bitume est un hydrocarbure qu’on trouve suintant de terre, ou emprisonné dans une roche-mère (l’asphalte). Il est connu et utilisé au Moyen Orient depuis le néolithique. En Europe, région pauvre en pétroles, il ne sera utilisé couramment qu’à partir du 17ème siècle.

Voici un extrait de l’encyclopédie Diderot d’Alembert (1750):

"Le bitume de Judée est solide et pesant, mais facile à rompre. Sa couleur est brune, et même noire; il est luisant, et d'une odeur résineuse très forte, surtout lorsqu'on l'a échauffé: il s'enflamme aisément; et il se liquéfie au feu. On trouve ce bitume en plusieurs endroits, mais le plus estimé est celui qui vient de la mer Morte, autrement appelé lac Asphaltique, dans la Judée.

Il est à croire qu'il sort une grande quantité de bitume du fond du lac Asphaltique; il s'élève au dessus et y surnage. Il est d'abord liquide, et si visqueux, qu'à peine peut-on l'en tirer: mais il s'épaissit peu à peu, et il devient aussi dur que la poix sèche. On dit que l'odeur puante et pénétrante que rend ce bitume est fort contraire aux habitants du pays, et qu'elle abrège leurs jours; que tous les oiseaux qui passent par dessus ce lac y tombent morts; et qu'il n'y a aucun poisson dans ces eaux. Les Arabes ramassent ce bitume, lorsqu'il est encore liquide, pour goudronner leurs vaisseaux.
 
On a aussi donné au bitume du lac Asphaltique le nom de gomme de funérailles et de momie; parce que chez les Egyptiens, le peuple employait ce bitume pour embaumer les corps morts."


Utilisations du bitume:
Photo: le bitume sert de colle. Une faucille dentelée faite de silex taillés, collés au bitume sur un manche en bois. (découverte en Turquie, époque néolithique).


Dans l’Antiquité, en Egypte et en Mésopotamie, le bitume permet de calfater la coque des navires, d’imperméabiliser les conduites d’eau et les réservoirs, de momifier les corps, d’asphalter les chaussées, de cimenter les briques, de sertir les pierres précieuses.


Photo: le bitume sert  de combustible. La photo est tirée de Je suis un phénicien de Rick Gore- Elle représente la bataille d’Alexandre le Grand contre les Perses à Tyr en 322 av. JC: les Tyriens tentent d’incendier la flotte ennemie en mettant à la mer des navires chargés de chaudrons remplis de bitume enflammé.


Photo: le bitume revêt les chaussées.
Le bitume et l'asphalte révolutionnèrent la voirie. Le premier trottoir bitumé à Paris le fut en 1838 et la première rue en 1854 (rue Bergère).


Et, pour finir, le bitume a été utilisé en médecine:
"... le bitume est très efficace en parfum pour guérir les douleurs de goutte, rhumatisme, sciatique et les enflures oedémateuses des jambes. Pour en faire usage, on met un ustensile appelé moine dans le lit à côté du malade. On y suspend un petit chaudron pleine de braise et on y répand par intervalles de l’asphalte en poudre. Cette vapeur excite une sueur très abondante, surtout dans la partie malade et elle apaise les douleurs les plus violentes et les plus opiniâtres."  (Dictionnaire universel d’histoire naturelle - 1774 -  M. Valmont de Bomare, démonstrateur d’histoire naturelle.)

calendrier républicain