CANARD

5 prairial



Des canards domestiques ou barboteurs:
Cette volaille se gouverne comme les autres. Il faut leur donner à manger comme aux poules, matin et soir, et toujours aux mêmes lieux et heures, afin qu’elles s’y trouvent et qu’elles ne s’égarent point. Quand elles sont bien nourries, si elles s’envolent le jour, elles reviennent ordinairement le soir, à moins qu’on ne les prenne. Il faut au reste les enfermer le soir, et leur ouvrir le matin la porte de leur toit.
Pour engraisser les cannes, la nourriture abondante suffit, car elles ne sont pas difficiles: mais goulues au point de rejeter souvent ce qu’elles ont mangé. On doit surtout prendre garde qu’elles n’aillent dans les étangs et viviers poissonneux, car elles mangeraient tous les petits poissons. Elles aiment fort le pain, l’orge, et elles sont très carnassières et très voraces. Elles sont très friandes de limaçons et s’en engraissent; il suffit d’en casser la coquille les premiers jours pour qu’elles les connaissent. Du son mouillé, seulement, et de l’eau pour mouiller leur bec, sous une mue ou cage à poulets, suffiront pour les engraisser et en faire un excellent manger.

Les canards d’Inde ou de Barbarie, dont le vrai nom est canard musqué, par l’odeur qu’il répand, diffèrent du canard domestique;  ils n’en ont ni le port, ni la figure, ni la couleur, et ils ne crient point; ils en diffèrent surtout par la tête; leurs yeux sont entourés d’une peau nue, garnie de petits mamelons charnus, d’un rouge très vif et marquée de petits points blancs, leur bec est d’un rouge vif. Les femelles donnent peu d’œufs et leurs petits sont difficiles à élever.

Le canard domestique ne se mêle qu’avec les femelles de son espèce, mais ceux d’Inde s’accommodent très bien des cannes communes: ils sont même hargneux et jaloux à l’excès; ils s’attaquent aux dindes, aux coqs, et à tous les oiseaux de basse-cour, et si on ne séparait pas ces mâles des deux espèces, il régnerait entre eux une guerre continuelle, qui finirait souvent par la mort des combattants.”

(La nouvelle maison rustique, an XII)

calendrier républicain