BŒUF

25 vendémiaire



Rosa Bonheur- Labourage en Nivernais, 1849, Musée d'Orsay.


"Les bœufs doivent être couplés à la charrue très serrement afin qu’ils tirent également. En France, on leur met le joug aux cornes; attelés par le cou, ils auraient beaucoup plus de force. Souvent on les emmusèle avec de l’osier pour les empêcher de paître l’herbe ou les bourgeons pendant le temps du labour...


...Les chevaux et les bœufs sont employés le plus en labourage.
Le bœuf laboure plus profondément, il est plus propre aux terres argileuses et fortes, il résiste plus au travail, est moins sujet aux maladies, coûte bien moins en nourriture et en harnois; et quand il est usé de fatigue et de vieillesse, il est encore bon à vendre ou à manger."

(La nouvelle maison rustique, an XII)






Rembrant- Le bœuf écorché, 1655, Musée du Louvre.




calendrier républicain